circulation vélo

La circulation à vélo

Quelles sont les règles applicables à la circulation à vélo ? Les impératifs planétaires et environnementaux ont conduit les français et les maires des agglomérations à porter un intérêt croissant à l’établissement de pistes cyclables et à la pratique du vélo. L’utilisation du vélo, par exemple pour aller au travail répond aussi aux besoins de faire du sport pour rester en forme.

Cependant l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a rappelé que le risque d’être victime d’un accident est trois fois plus élevé pour un cycliste que pour un automobiliste. Il convient donc de se doter de l’équipement adéquat et d’appliquer des règles de bonnes conduites afin de pédaler en toute sécurité.

Circuler à vélo en toute sécurité

Avant de circuler à vélo, il est indispensable d’être en possession d’un matériel adapté et de se comporter correctement sur la chaussée.

Être prêt et bien équipé

Avant de s’élancer à vélo, il est primordial de s’assurer que son vélo est en bon état en vérifiant que les freins, la sonnette et les feux fonctionnent correctement. En effet, le code de la route prévoit qu’un vélo doit obligatoirement être équipé de deux freins, un à l’avant et un à l’arrière, d’un avertisseur sonore pouvant être entendu à 50 mètres au moins, et de feux de position. Le feu avant doit émettre une lumière jaune ou blanche tandis que le feu arrière doit être rouge.

Outre le vélo, l’équipement du cycliste lui-même peut s’avérer très important. Il est en effet fortement recommandé de s’équiper d’un casque qui reste le moyen le plus sûr pour protéger la tête en cas de chute ou de collision du cycliste. En revanche, l’adulte transportant un mineur de douze ans ou moins se voit dans l’obligation de lui faire porter un casque sous peine d’écoper d’une amende de 135 euros.

Enfin, pour assurer au maximum sa sécurité, le cycliste doit tendre à bien préparer son itinéraire afin d’emprunter au maximum les pistes cyclables aménagées.

Occuper stratégiquement la chaussée

Vous êtes bien équipé, c’est parti, vous voilà fin prêt à prendre la route. Une fois en piste, il convient de garder à l’esprit que le cycliste est un usager de la route au même titre qu’un automobiliste mais reste néanmoins plus vulnérable. Il est donc indispensable de penser à indiquer aux autres usagers ses changements de direction avec les bras. Pour être plus conscient des dangers que vous encourez, restez à l’écoute de votre environnement. Pour cela, bannissez les oreillettes où écouteurs qui vous couperaient des bruits de la circulation et son passibles d’une sanction.

Les angles morts sont des pièges pour les cyclistes. Il faut donc éviter au maximum de rester dans les angles morts des poids lourds et des bus qui sont plus grands que ceux des voitures.

Par ailleurs, dans les virages, les automobilistes voient souvent les cyclistes au dernier moment, d’où la nécessité de serrer à droite lorsque cela est possible.

Enfin, la circulation en file indienne sur la chaussée est obligatoire la nuit ou lorsque la circulation l’exige mais il est recommandé d’opter pour la même attitude de jour.

Se conformer au code de la route applicable aux cyclistes

Bien que ne circulant pas en voiture, les cyclistes se voient appliquer les nombreuses règles du code de la route. Leur non-respect est passible de sanctions.

Un vélo conforme à la réglementation

A vélo, la clé de la sécurité est la visibilité. Ainsi, tous les cyclistes doivent obligatoirement avoir installé des dispositifs rétro-réfléchissants sur leur vélo. Ils doivent être rouges à l’arrière, blancs ou jaunes à l’avant et orange sur le côté et sur les pédales. Par ailleurs, en cas de circulation de nuit, hors agglomération ou lorsque la visibilité est insuffisante, il est obligatoire de porter un gilet rétro-réfléchissant certifié.

Les panneaux de signalisation à connaître

A l’image des règles s’appliquant aux automobilistes, les cyclistes ne doivent pas prendre la route après avoir bu. Ainsi, en cas de contrôle d’alcoolémie supérieur à 0,5g/Litre, une amende pouvant monter jusqu’à 750 euros sera demandée au contrevenant à vélo.

De même, il est strictement interdit de pédaler avec des écouteurs ou de téléphoner à vélo. Ces comportements sont en effet passibles d’une amende de 135 euros.

Concernant le code de la route, les cyclistes se doivent de connaître et de respecter certains panneaux de signalisation. Tout d’abord, ils doivent évidemment identifier les panneaux indiquant que certaines voies sont interdites à la circulation des vélos. Les pistes cyclistes sont souvent indiquées, ce qui implique que les personnes circulant à vélo sont dans l’obligation de les emprunter. Par ailleurs, certains panneaux indiquent des zones de rencontres entre différents usagers de la route dans lesquelles la priorité est due aux piétons.

Enfin, les cyclistes peuvent ne pas respecter les feux rouges, à condition d’une signalisation particulière indiquant que le passage leur est autorisé.

Catégories

My Shopping Cart