Actualité Droit de la famille : Les retraités bénéficieront aussi de la prime inflation de 100 Euros

retraités prime inflation

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 21 octobre 2021 l’attribution de la prime inflation par l’État. 38 millions de Français percevront prochainement une aide financière de 100 euros. Les retraités figurent parmi les bénéficiaires de ce coup de pouce de l’État, au même titre que les salariés ou les autoentrepreneurs. Le point sur la mise en place du dispositif ainsi que les conditions à remplir pour en profiter.

Un coup de pouce de l’État

Une prime pour faire face à l’inflation

Lors de son intervention sur le plateau du journal télévisé de TF1, Jean Castex a annoncé la mise en place d’une indemnité inflation. Depuis quelques mois, certains tarifs appliqués sur le marché ont fait l’objet d’une hausse. Face à un tel constat, le gouvernement français a donc décidé d’offrir un soutien financier aux Français. Le but consiste donc à apporter une aide pour faire face à la montée des prix du carburant, du gaz et de l’électricité. La prime inflation porte sur la somme de 100 euros.

38 millions de bénéficiaires en France

Le dispositif s’adresse aux français qui perçoivent un revenu de moins de 2 000 euros net imposable par mois. La prime sera alors attribuée à plus de 38 millions de personnes réparties sur l’ensemble du territoire français. Il faut tout de même savoir que l’indemnité de 100 euros n’est soumise à aucun prélèvement fiscal. Le versement de l’aide financière se fait en une seule fois. Le montant reste également unique pour tous les profils des différents bénéficiaires.

Quelques points de lumière

D’autres précisions ont également été apportées pour éviter toute confusion :
– il s’agit d’une indemnité individualisée,
– la prime ne sera pas versée par foyer,
– être en possession d’une voiture n’est pas une condition à remplir pour bénéficier de l’indemnité inflation.
En plus de la prime inflation, Jean Castex a également confirmé le gel du prix du gaz. Les tarifs bloqués depuis le 30 septembre 2021 seront maintenus sur toute l’année 2022.

12 millions de retraités concernés

L’annonce officielle du Premier ministre a précisé que les retraités sont aussi éligibles à l’indemnité inflation de 100 euros. Le dispositif profitera ainsi à 12 millions de retraités, sur les 16 millions qui vivent sur l’ensemble du territoire français. Les bénéficiaires représentent jusqu’à 75 % de l’effectif total des retraités recensés en France. Au même titre que les travailleurs non salariés, les salariés du privé, les agents publics et les étudiants, ils percevront la même somme de 100 euros.

Quelles conditions ?

Se référer aux revenus du mois d’octobre 2021

Comme mentionné plus haut, le revenu net inférieur à 2 000 euros est la condition principale à remplir pour toucher la prime de 100 euros. Le principe s’applique donc aux retraités. Pour ce type de profil, l’appréciation des revenus se fait de manière assez spécifique. Pour la catégorie des seniors, l’État se réfèrera aux revenus du mois d’octobre 2021. Les conditions de ressources prennent en compte plusieurs éléments majeurs, à savoir :
– le montant des pensions de retraite de base,
– le montant des complémentaires,
– les pensions de réversion ainsi que
– l’allocation de solidarité aux personnes âgées autrefois connue sous l’appellation de « minimum vieillesse ».

Aucune démarche requise

À noter toutefois qu’au départ, le plafond de revenus pour les seniors était de 1 943 euros. Il s’agit plus précisément du plafond d’exonération de la CSG à taux plein. D’après le porte-parole du gouvernement, 70 % des retraités perçoivent des sommes inférieures à ce plafond. Pour les retraités, aucune démarche préalable ne sera nécessaire. L’aide financière de 100 euros sera versée de manière automatique par les caisses de retraite. En cas de non-versement, il sera utile de vérifier si les critères d’éligibilité ont bien été remplis avant d’envoyer une réclamation. Bien entendu, résider en France est une condition essentielle qu’il ne faut surtout pas négliger.

Un versement en février 2022

Un versement via la CARSAT

Le planning mis en place par le gouvernement précise que le versement de la prime inflation aux retraités se fera en février 2022. L’opération sera alors placée sous la responsabilité de la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail ou CARSAT. Il s’agit de l’organisation du régime général chargée du versement de la pension de base aux retraités.

Les autres profils

Les retraités non soumis au régime général obtiendront leur prime inflation par le biais des caisses spécifiques dont ils relèvent. En revanche, pour les retraités qui ont eu une activité en octobre 2021, le versement de l’indemnité reviendra à l’employeur. Le principe s’applique aux situations qui cumulent l’emploi et la retraite, à la retraite progressive et aux bénéficiaires de pensions de réversion actifs. Les salariés en préretraite profiteront aussi de l’indemnité, à condition de bénéficier d’une préretraite amiante ACAATA. Il en est de même pour les seniors bénéficiant des dispositifs de cessation anticipée d’activité.

Image : Robert Anasch on Unsplash

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *